1 rue Louis Vitet — Lyon

Mercredi-Samedi, 15h-19h

    01/2024 Corentin Canesson BOULON CANESSON HUSSON WALLON
    FRENVuesTexte
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON - Corentin Canesson
    Vues de l'exposition Boulon, Cansesson, Husson, Wallon/ Next One is Real, monopôle x La Salle de bains, 2024.
    Photo : Jesús Alberto Benítez et Romain Guillo. 
    Exhibition views of Boulon, Cansesson, Husson, Wallon/ Next One is Real, monopôle x La Salle de bains, 2024.
    Photo : Jesús Alberto Benítez et Romain Guillo. 

    BOULON CANESSON HUSSON WALLON

    Du 19 janvier au 9 mars 2024From 19 January to 9 March 2024
    Inviter Corentin Canesson pour une exposition, c’est s’attendre à ce qu’il ne vienne pas seul.
    « Boulon, Canesson, Husson, Wallon » inscrit sur l’affiche à l’entrée de monopôle n’est pas le titre de l’exposition, ni même Never More que l’on trouve dans le sas. Mais ça pourrait.
    Le « vrai titre » sonne lui aussi en différé, Next One Is Real tandis que l’exposition commence ou se termine plus bas, à la Salle de bains, selon qu’on soit plutôt d’humeur à monter ou à descendre les pentes de la Croix-Rousse.
    Comme il aime souvent à le faire, l’artiste a laissé la liberté à l’équipe chargée de cette exposition de choisir et d’agencer les œuvres avec pour seul impératif cette liste de noms en « on ». Cela ne fait pas un thème pour une exposition, mais de toutes façons les thèmes que l’on donne aux expositions sont toujours des prétextes plus ou moins bons (rime).
    Dans l’ensemble disponible, il était tout de même plus ou moins question de paysage (mais est-ce une question ?), de peinture d’après la peinture (là oui, des questions se profilent), d’une certaine dose de rêvasseries que pourraient aimablement accompagner les les sculptures de Benjamin Husson dispensatrices d’alcools et poèmes, le tout avec un arrière-goût de fête médiévale (peut-être), un certain sens de la décadence (c’est sûr).
    C’est le ton de cette frise qui se regarde en levant les yeux, telle une représentation des enfers dans une église romane, sauf qu’ici ça dépasse un peu du mur et que ça ressemble plutôt à un camp de nudistes en pleine décompensation. C’est comme si la Nef des Fous avait accosté dans le tableau, sur un lambeau de terre coincé entre une rangée d’arbres au premier plan, un lac, des montagnes, une bande de ciel. À partir de là les figures n’ont plus qu’à trouver des occupations avec les éléments conventionnels qui composent le paysage : se baigner dans le lac, s’adonner à une cure énergétique par les arbres ou à des pratiques éco-sexuelles, faire la fête (l’artiste ayant eu la clémence d’installer un bar dans le décor), ou encore peindre ce même paysage. Ainsi se termine l’histoire sans cesse recombinée : par un cours de pratiques amateures et des tableaux dans le tableau.
    L’exposition multiplie donc les effets de mise en abyme, répétitions, clins d’œil, pour mettre le doigt sur la dimension critique de cette peinture au second degré. Non que tout cela manque de sérieux, pour preuve les hommages dans tous les sens à l’histoire de l’art qui traduisent un amour sincère et immodéré de la peinture (de Bram Van Velde à Eugène Leroy en passant par Shirley Jaffe ou encore Signac). Mais la peinture est célébrée en même temps que la fin de son histoire héroïque, patriarcale et en grand format. Nevermore peut s’entendre comme une bonne résolution (par exemple, celle d’arrêter de boire) mais on pourrait aussi lui trouver un écho plus politique : entre la connotation gériatrique de ces vins servis au goutte à goutte et une représentation vaporeuse de Judith décapitant Holopherne, ça rime un peu avec « destitution ».


    Jeudi de l'écoute :
    tous les jeudis à partir de 18h à la Salle de bains,
    sur proposition (infos@lasalledebains.net)

    jeudi 1er février : écoute de Retrospective My Eye de TNHCH, lecture performée par Agathe Chevallier, lecture de Julie Portier.


    Visites commentées :

    samedi 20 janvier à 14h30 : visite commentée par Corentin Canesson au départ de monopôle.
    samedi 3 février à 15h : visite au départ de la Salle de bains.
    samedi 10 février à 15h : visite au départ de monopôle.
    samedi 9 mars à 15h : visite au départ de la Salle de bains.

    samedi 9 mars dès 20h concert de La Peau Douce + TNHCH au Sonic
    Invite Corentin Canesson to exhibit and never expect him to show up alone.
    Boulon, Canesson, Husson, Wallon,” written out on the poster hanging at the entrance to monopôle isn’t the title of the show, nor even “Never More,” which is seen in the entry vestibule. But it could be. The “real title” is not heard live as it were, “Next One is Real,” while the exhibition begins, or ends, further below, at La Salle de bains, depending on visitors’ mood, whether to walk up or down the slopes of La Croix-Rousse.
    As he often likes to do, the artist left the team in charge of the show to choose and install the works of art with one requirement, that list of nouns ending in “on.” That doesn’t amount to a theme for an exhibition; then again the themes given to art shows are always a pretext that can’t be outdone (which rhymes).
    With the available collection, it was more or less a question of landscapes (but is that a question?), of painting after a painting (here indeed questions arise and not a few), of a certain dose of dreaming that could graciously accompany Benjamin Husson’s drink-distributing sculptures that dispense alcoholic spirits and poems, the whole thing with an aftertaste of medieval revelry (maybe), a certain sense of decadence (that’s for sure).
    It’s the tone of this frieze that must be looked at with raised eyes, like a depiction of Hell in a Romanesque church, except that in this case, it extends a bit beyond the wall and sort of looks like a camp full of nudists right in the middle of organ decompensation. It’s as if in the painting the Ship of Fools had drawn up alongside a spit of land squeezed between a row of trees in the foreground, a lake, mountains, and a strip of sky. From there the figures need only go in search of activities with the conventional elements making up the landscape, i.e., swim in the lake, indulge in an energetic bit of physical therapy by the trees or eco-sexual practices, party on (the artist has had the lenity to set up a bar on the premises), or paint the very landscape we see. So ends the ceaselessly recombined story, with a class on amateur practices and paintings within the painting.
    The show thus conceals, unseals, and reveals over and over mise en abyme effects, repetitions, knowing winks and fourth-wall asides, in order to point out the critical dimension of this leg-pulling painting. It’s not that all of this lacks seriousness; by way of proof, we have the many clear instances of paying homage, in every sense of the term, to art history, and those translate a sincere and excessive love of painting (from Bram Van Velde to Eugène Leroy by way of Shirley Jaffe, along with Picasso and Signac). But painting is celebrated at the same time as the end of its heroic, patriarchal and large-scale phase. “Never More” can be understood as a good resolution (for example, the resolution to stop drinking) but that one word might also suggest a political echo, between the geriatric connotation of those wines served drop by drop and a misty depiction of Judith decapitating Holofernes, which rhymes a bit with “destitution.”

    Liste des œuvres :
    List of works :

    Corentin Canesson, Nevermore, 2011
    acrylique sur toile, 100 × 100 cm

    Marine Wallon, Dùn Canna, 2023
    huile sur toile, 33 × 41 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    Corentin Canesson, sans titre, 2017
    acrylique sur toile, 30 × 24 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2022
    acrylique sur toile, 30 × 24 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylique sur toile, 30 × 24 cm

    Marine Wallon, Uinta Wasatch, 2023
    huile sur toile, 30 × 35 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylique sur toile, 30 × 24 cm

    Marine Wallon, Fakarava, 2023
    huile sur toile, 24 × 18 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    Marine Wallon, Matahi, 2022
    huile sur toile, 24 × 18 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    Noémie Boulon, Sous-bois, 2023
    techniques mixtes, 277 × 175 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2019
    acrylique et huile sur toile, 150 × 140 cm

    Benjamin Husson, irrigation guest, 2023
    verre, acier forgé, goutte-à-goutte, vin rouge,
    200 × 70 × 80 cm
    texte : Agathe Chevallier, Iskander, 2024

    Benjamin Husson, irrigation guest, 2023
    verre, acier forgé, goutte-à-goutte, vin blanc,
    200 × 70 × 80 cm
    textes : Agathe Chevallier,
    Commandez nos mots et
    minutes chances dernières, 2024

    Benjamin Husson,
    fountain / pressurised scoliosis, 2023
    acier, tireuse à bière, bières, 75 × 95 × 175 cm
    textes : Agathe Chevallier,
    Commandez nos mots et
    minutes chances dernières, 2024
    (le soir du vernissage seulement)

    Corentin Canesson, Nevermore, 2020
    acrylique et huile sur toile, 80 × 100 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylique et huile sur toile, 80 × 70 cm

    Corentin Canesson,  sans titre, 2020
    acrylique et huile sur toile, 80 × 100 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylique et huile sur toile, 80 × 60 cm

    Corentin Canesson, sans titre (Judith!), 2020
    acrylique et huile sur toile, 80 × 80 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylique et huile sur toile, 80 × 70 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylique sur toile, 80 × 150 cm

    Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylique sur toile, 80 × 120 cm

    Corentin Canesson, sans titre (Annecy), 2020
    acrylique sur toile, 80 × 80 cm


     
    1 - Corentin Canesson, Nevermore, 2011
    acrylic on canvas, 100 × 100 cm

    2 - Marine Wallon, Dùn Canna, 2023
    oil on canvas, 33 × 41 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    3 - Corentin Canesson, sans titre, 2017
    acrylic on canvas, 30 × 24 cm

    4 - Corentin Canesson, sans titre, 2022
    acrylic on canvas, 30 × 24 cm

    5 - Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylic on canvas, 30 × 24 cm

    6 - Marine Wallon, Uinta Wasatch, 2023
    oil on canvas, 30 × 35 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    7 - Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylic on canvas, 30 × 24 cm

    8 - Marine Wallon, Fakarava, 2023
    oil on canvas, 24 × 18 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    9 - Marine Wallon, Matahi, 2022
    oil on canvas, 24 × 18 cm
    Courtesy Galerie Catherine Issert

    10 - Noémie Boulon, Sous-bois, 2023
    mixed media, 277 × 175 cm

    11 - Corentin Canesson, sans titre, 2019
    acrylic and oil on canvas, 150 × 140 cm

    12 - Benjamin Husson, irrigation guest, 2023
    glass, forged steel, drip, red wine,
    200 × 70 × 80 cm
    text : Agathe Chevallier, Iskander, 2024

    13 - Benjamin Husson, irrigation guest, 2023
    glass, forged steel, drip, white wine,
    200 × 70 × 80 cm
    texts : Agathe Chevallier,
    Commandez nos mots and
    minutes chances dernières, 2024

    14 - Benjamin Husson,
    fountain / pressurised scoliosis, 2023
    steel, beer taps, beers, 75 × 95 × 175 cm
    texts : Agathe Chevallier,
    Commandez nos mots and
    minutes chances dernières, 2024
    (during the opening only)

    A - Corentin Canesson, Nevermore, 2020
    acrylic and oil on canvas, 80 × 100 cm

    B - Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylic and oil on canvas, 80 × 70 cm

    C - Corentin Canesson,  sans titre, 2020
    acrylic and oil on canvas, 80 × 100 cm

    D - Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylic and oil on canvas, 80 × 60 cm

    E - Corentin Canesson, sans titre (Judith!), 2020
    acrylic and oil on canvas, 80 × 80 cm

    F - Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylic and oil on canvas, 80 × 70 cm

    G - Corentin Canesson, sans titre, 2023
    acrylic on canvas, 80 × 150 cm

    H - Corentin Canesson, sans titre, 2020
    acrylic on canvas, 80 × 120 cm

    I - Corentin Canesson, sans titre (Annecy), 2020
    acrylic on canvas, 80 × 80 cm


     
    affiche next one is real MONOPOLE
    BOULON CANESSON HUSSON WALLON, 2024
    affiche

    Né en 1988, Corentin Canesson vit et travaille à Troyes et Paris.

    Diplômé de l’EESAB-site de Rennes en 2011. Il a participé au 21e Prix de la Fondation d’entreprise Ricard Le Fil d’Alerte et son travail a été présenté à la galerie Nathalie Obadia (2018), au Crédac – Centre d’art contemporain d’Ivry-sur-Seine (2017), à Passerelle Centre d’art contemporain Passerelle de Brest (2015) et plus récemment au Visual Arts Center à Austin, Etats-Unis (2022) et au Centre d'art contemporain CIRCUIT à Lausanne (2023).
    Son travail est représenté par la galerie Sator.

    Born 1988, Corentin Canesson lives and works in Troyes and Paris.

    afetr his graduation from EESAB-site de Rennes en 2011. He participated to the 21st Prix de la Fondation d’entreprise Ricard Le Fil d’Alerte and his work has been shown at the galerie Nathalie Obadia (2018), at the  Crédac – Centre d’art contemporain, Ivry-sur-Seine (2017), in Passerelle Centre d’art contemporain Passerelle de Brest (2015) and more recently at the Visual Arts Center, Austin, USA (2022) and at the Centre d'art contemporain CIRCUIT, Lausanne, Switzerland (2023).
    Canesson's work is represented by the galerie Sator.

    Avec Noémie Boulon, Corentin Canesson, Benjamin Husson, Marine Wallon

    Dans le cadre de l'exposition Next One is Real, La salle de bains, 2024

    monopôle
    4 Boulevard des Canuts 69004 Lyon
    vendredi 16h - 19h et samedi 15h - 19h
    et sur rendez-vous
    @monopole_org
    poletechniquelyon@gmail.com


     

    With Noémie Boulon, Corentin Canesson, Benjamin Husson, Marine Wallon

    as part as Next One is Real, La salle de bains, 2024

    monopôle
    4 Boulevard des Canuts 69004 Lyon
    Friday 4 - 7pm and Saturday 3 - 7pm
    and by appointment
    @monopole_org
    poletechniquelyon@gmail.com
    La Salle de bains reçoit le soutien du Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes,
    de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon.

    monopôle reçoit le soutien de la Ville de Lyon.

    Un projet en partenariat avec Le Sonic, Lyon.
    NOR monopôle entrée
    NOR monopôle vue générale 1
    NOR monopôle vue générale centrée
    NOR monopôle détail HUSSON
    NOR monopôle vue générale 2 angle
    NOR monopôle mur

    La Salle de bains

    1 rue Louis Vitet,

    69001 Lyon, France

    Ouverture

    du mercredi au samedi

    de 15h à 19h

    La Salle de Bains reçoit le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon et du Ministère de la Culture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

    Elle est membre des réseaux AC//RA et ADELE.

    La Salle de bains est une association loi 1901 fondée par Gwenaël Morin, Lionel Mazelaygue et Olivier Vadrot en 1998 à Lyon.

    Les activités de La Salle de bains reposent sur la production d’œuvres, d’expositions, d’éditions d’artistes contemporains nationaux et internationaux de générations différentes, et d’événements liés de manière transversale à la programmation annuelle du lieu.

    La Salle de bains assure l’accès et l’accompagnement de cette programmation auprès de divers types de publics issus de son territoire d’implantation.

    Elle travaille au développement de réseaux et à la conception de projets.

    En 2008, la structure a déménagé du 56 de la rue Saint-Jean, située dans le centre historique de Lyon (5e arrondissement), au 27 de la rue Burdeau (1er arrondissement) sur les pentes de la Croix-Rousse.
    En 2016, La Salle de bains se déplace au 1 rue Louis Vitet dans le 1er arrondissement de Lyon. L’espace se propose comme un lieu de convergence et de redéploiement d’une activité élargie hors du cadre de l’exposition.


    La direction artistique a successivement été confiée aux personnes suivantes :

    • depuis 2024 : Pierre-Olivier Arnaud, Nadine Droste et Julie Portier
    • 2017 – 2023 : Pierre-Olivier Arnaud et Julie Portier
    • 2016 – 2017 : Armando Andrade Tudela, Elsa Audouin, Pierre-Olivier Arnaud, Magalie Meunier et Julie Portier
    • 2013 – 2016 : Caroline Soyez-Petithomme
    • 2009 – 2013 : Caroline Soyez-Petithomme et Jill Gasparina
    • 2004 – 2008 : Olivier Vadrot et Vincent Pécoil
    • 2002 – 2003 : Lionel Mazelaygue et Olivier Vadrot
    • 1999 – 2001 : Olivier Vadrot, Gwenaël Morin, Lionel Mazelaygue

    Coordination de la structure et des projets : Agathe Chevallier.

    Crédits — Mentions légales

    Crédits

    Le site web a été conçu et réalisé en 2022 par l’atelier Diakité x Comerro.
    Design graphique : Lucie Comerro
    Programmation informatique : Samuel Diakité
    Interface : CMS Extra Backoff (Système de Gestion de Contenu initié en 2011 par Samuel Diakité)
    Font : Brut Grotesque, Bureau Brut

    La refonte du site web et son identité s’inscrivent dans le prolongement de la précédente version réalisée en 2016 par Elsa Audouin et l’équipe de La Salle de bains.

    Mentions légales

    Le présent site est la propriété de l’association « La Salle de bains » , établissement privé situé au 1 rue Louis Vitet 69001 Lyon (France) - Courriel : infos@lasalledebains.net.

    La directrice de la publication du site Web est Madame Agathe Chevallier en qualité de coordinatrice.

    Ce site Web a été designé par la graphiste, Lucie Comerro (Courriel : lucie.comerro@gmail.com - Site Web : https://comerro-studio.com/), et programmé informatiquement par Samuel Diakité (Courriel : sdiakite@extrafine.fr).

    Ce site Web est hébergé par la société OVH située, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix (France) Tél : +33(0) 9 72 10 10 07 ou 1007, Site Web : http://ovh.com/fr/support.

    Le présent site s’appuie sur la solution ExtraBackoff et utilise exclusivement des technologies et des scripts open source. Les images et photographies sont la propriété exclusive de l’association La Salle de bains ou des ayants-droits au titre d’auteurs, et ne sont pas libres de droit.

    L’internaute du site Web « lasalledebains.net » reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ce site. Il reconnaît également avoir vérifié que la configuration informatique utilisée ne contient aucun virus et qu’elle est en parfait état de fonctionnement. Enfin, l’internaute reconnaît également avoir pris connaissance de la présente notice légale et s’engage à la respecter.

    L’accès au site Web ainsi que son utilisation du Site impliquent l’acceptation sans réserve ni restriction de ses présentes conditions d’utilisation.
    Si vous n’acceptez pas ses présentes conditions d’utilisation, nous vous prions de quitter immédiatement ce site.

    En conformité avec les dispositions de la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, le traitement automatisé des données nominatives réalisées à partir du site Web « lasalledebains.net » n’a pas à faire l’objet de déclaration auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en vertu de la dispense de déclaration n°7 (J.O. n°128 du 3 juin 2006).

    L’internaute est informé que lors de ses visites sur le site, un cookie peut s’installer automatiquement sur son logiciel de navigation. Un cookie est un élément qui ne permet pas d’identifier l’internaute mais sert à enregistrer des informations relatives à la navigation de celui-ci sur le site Web. Le paramétrage de votre logiciel de navigation permet d’informer de la présence de cookies et éventuellement de la refuser selon la procédure décrite à l’adresse suivante : www.cnil.fr.


    Le site Web « lasalledebains.net » utilise le service d’analyse d’audience « Matomo » qui utilise des « cookies » permettant d’analyser la façon dont les internautes d’utilisent le site Web « lasalledebains.net ». Les informations générées par les cookies sont stockées sur le serveur de La Salle de bains et ne sont pas communiquées à des tiers.

    Sur la base du premier paragraphe de l’article 6 du Règlement général sur la protection des données (RGPD), La Salle de bains a un intérêt légitime à analyser le comportement des utilisateurs afin d’optimiser le site Web « lasalledebains.net » et sa publicité.

    Cependant, vous avez la possibilité d’empêcher la collecte et le stockage de vos données au sein de la configuration de votre navigateur Web.


    L’internaute dispose d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui le concernent (article 38 et suivants de la loi « Informatique et Libertés »). Pour l’exercer, l’internaute peut s’adresser à l’association La Salle de bains (voir au début de ce présent document).

    La Salle de bains intègre pleinement les exigences strictes des autorités françaises et européennes en matière de protection des données lors de l’utilisation des différents services cités précédemment.

    Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site (textes et images) par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de La Salle de bains, ou de ses représentants légaux est interdite et constituerait une contre façon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

    Les bases de données figurant sur le site Web sont protégées par les dispositions de la loi du 11 juillet 1998 portant transposition dans le Code de la propriété intellectuelle (CPI) de la directive européenne du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.
    Sont notamment interdites l’extraction et la réutilisation, quantitativement ou qualitativement substantielles, du contenu des bases de données contenues sur ce site Web. Tout contrevenant s’expose aux sanctions visées aux articles L343-1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
    Les marques de l’association La Salle de bains et de ses partenaires, ainsi que les logos figurant sur le site sont des marques (semi-figuratives ou non) et sont déposées. Toute reproduction totale ou partielle de ces marques ou de ces logos effectuées à partir des éléments du site, est prohibée, au sens des articles L713-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

    Le site Web de La Salle de bains offre des liens vers d’autres sites Web ou d’autres ressources disponibles sur Internet. La Salle de bains ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec son site Web. La Salle de bains ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Elle ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

    Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possibles et le site est périodiquement remis à jour, mais peut toutefois contenir des inexactitudes, des omissions ou des lacunes. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, action déclenchante, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …). Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’internaute et sous sa seule responsabilité. En conséquence, La Salle de bains ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’internaute ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement.

    La Salle de bains met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de son site Web. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès de La Salle de bains, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. La Salle de bains n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

    Nous remercions les internautes du site de nous faire part d’éventuelles omissions, erreurs, corrections, en nous contactant le cas échéant.